UPT Forbach

Le mot de la directrice

Le mot de la directrice


1998 : les communes jumelées de Forbach et Völklingen décident de la création d’une Université Populaire Transfrontalière.
En 1999, l’UPT démarre ses activités sous la direction de Roger Gangloff qui me confie « un bébé qui ne demande qu’à grandir » en 2000. A cette période, au niveau national, est votée la loi des 35h00 : les disponibilités horaires, avec l’espace de liberté qu’elles laissent aux salariés, permettront à l’UPT une poussée fulgurante vers « son adolescence »
2008, la crise et ses effets mènent l’UPT vers « l’âge adulte » : elle est installée sur le territoire, stabilisée et sait adapter ses propositions aux demandes, s’approprier le changement.
Avant tout, je tiens à remercier tous nos formateurs, nos bénévoles et nos accompagnateurs, de grande qualité, pour leur savoir partager en toute convivialité. C’est leur travail, leurs propositions, leurs savoir-faire et leur savoir être qui ont permis à l’UPT de grandir.
Merci à nos partenaires, à nos membres passés et actuels d’avoir suivi le chemin d’un apprentissage tout au long de leur vie et de défendre ainsi nos valeurs : laïcité, fraternité, solidarité, tolérance, ouverture…
S’agissant des finances, merci à la Ville de Forbach pour son soutien depuis la création et pour la mise à disposition de nos superbes locaux. Remerciements également à la communauté d’agglomération qui nous soutient depuis 2005.
Les anciens présidents de l’UPT :
• Pierre Marie BOUR, président fondateur de l’UPT, aura marqué les débuts de notre association de son empreinte de convivialité et de lien social, et poursuivi son investissement en guidant nos voyages citoyens et bilingues à Berlin.
• Thierry HOMBERG, président d’une UPT devenant « adulte », aura permis avec vivacité, efficacité et réactivité de traverser les périodes économiques plus difficiles, et poursuivi son investissement en restant la personne sur laquelle l’association peut toujours compter.
Merci à eux deux, pour leurs différences, leur soutien, leur apport : j’ai eu la chance de travailler en toute confiance avec « deux grands hommes ».
Merci à Alain GROSS qui, depuis la création de l’UPT, veille aimablement à la qualité de l’accueil et à la facilitation de notre fonctionnement au Burghof.
Merci à Huguette d’avoir été, pendant l’année d’absence de mon collègue, une assistante souriante dynamique et pertinente.
Pour finir, merci à Claude, mon fidèle collaborateur, de m’avoir accompagnée sur des chemins parfois hasardeux : l’adolescence de l’UPT a été fougueuse, pleine de nouvelles expériences, de propositions étonnantes mais toujours dans le respect de nos valeurs.
Je te souhaite Claude, ainsi qu’à mon successeur, de retarder au maximum l’âge « pépère » de l’UPT !
Ce 31 décembre 2017, j’aurai passé 17 années épanouissantes et créatives dans une structure ouverte, de liberté et de tolérance, où j’ai fait de belles rencontres. Mais, je n’ai pas fini d’apprendre…

Annette Marquis-Weber